jeudi 23 mai 2019

Place au rangement !

C'est le printemps, l'occasion de faire du vide dans les chambres d'enfants et faire de la place à deux nouveaux livres consacrés à un thème peu traité par la littérature jeunesse : le rangement ! 


Chapeau bien centré, cravate au carré, cheveux plaqués, chemise repassé... Monsieur Maniac est impeccable en toutes circonstances. Ce qu'il préfère plus que tout au monde : ranger, astiquer, nettoyer, et il excelle dans cette occupation qui est aussi son métier au sein de l'usine de dérangeants Tumicrob. Mais un jour, tout bascule dans le quotidien ordonné de Monsieur Maniac. Face à sa nouvelle collègue Emilie Saudulit, habillée comme l'as de pique et qui donne l'impression de s'en tenir au minimum syndical de l'hygiène, la rigueur de Monsieur Maniac se fissure tout à coup. A quoi bon avoir un intérieur bien rangé si c'est pour y demeurer désespérément seul ?


La bienveillance traverse cet album composé par Adèle Tariel et Jérôme Peyrat. Si les personnes ordonnées ne sont pas toujours comprises par les enfants (bon, en tout cas ceux de ma connaissance...), ils se prennent tout de même d'amitié pour ce personnage qui, loin d'apparaître comme un maniaque acariâtre a surtout l'air très solitaire et peureux. Peur de se salir, certes, besoin de tout contrôler, soit... Ce qui touche surtout chez cet homme est sa peur d'aller vers l'Autre, en particulier quand il prend les traits de la pétillante Emilie. 
Une histoire en douceur pour accompagner les plus timides à dépasser la peur de l'inconnu. A partir de 4 ans. 

Audrey Poussier, Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement, l'école des loisirs, 2019. 

Colette et Mo occupent la même chambre et partagent des centaines de jouets de toutes tailles, formes et fonctions. Ce que ces deux compagnons adorent par-dessus tout : jouer. Ce qu'ils abhorrent par-dessus tout : ranger. Ils ont sept jours, pas un de moins, pas un de plus, pour mettre de l'ordre dans leur chambre selon une méthode bien rodée... à l'efficacité discutée.
On l'aura compris, le nouvel album d'Audrey Poussier ne va pas du tout nous donner de technique révolutionnaire digne de Marie Kondo pour venir à bout du désordre sans fond des chambre d'enfants. Il y a même une certaine jouissance dans l'accumulation des jouets dans les pages de cet album qui n'est pas sans nous rappeler l'atmosphère des chambres encombrées illustrées par un certain Claude Ponti. 
Fidèle à ce qu'on connaît de son travail d'illustratrice, Audrey Poussier compose ses pages avec beaucoup de minutie et joue sur les pleins et les vides et dessine aux frontières entre le vraisemblable et de l'exagération. Singeant la voix si familière du parent excédé, un "petit bonhomme du rangement" exhorte régulièrement les enfants à ranger et les menace de "tout faire passer par la fenêtre"... Dont acte ! Les enfants vident intégralement leur chambre par la fenêtre et se retrouvent à buller au soleil, maintenant débarrassés de leur tâche. 


Loin de faire l'apologie du minimalisme, cet album enseigne à partir de 3 ans l'importance du plaisir. Si la contrainte de ranger sa chambre est bien présente à leur esprit, elle est surtout prétexte à démontrer l'immense liberté qu'ils prennent vis-à-vis d'elle et le plaisir même pas coupable qu'ils prennent à procrastiner tout au long de la semaine. D'ailleurs, le dimanche, la voix du petit bonhomme du rangement se tait, les enfants regardent un dessin animé en sirotant une boisson avec des pailles vertigineuses qui à elles seules résument ce que l'inutile et le superflu peuvent avoir d'agréable. 

Bon rangement à tous ! 

vendredi 3 mai 2019

Dans la jungle...


Mystérieuse et attirante, sombre et haute en couleurs, la jungle attire et fascine autant qu'elle effraie. Dans tous les cas ses habitants doivent être préservés.


Laurie Cohen rend un hommage poétique à la jungle et ses nombreux habitants : varans, piranhas mais aussi tribus d'Hommes qui peinent à trouver refuge dans cette flore dense et diverse très bien rendue par les illustrations en superposition de Marjorie Bréal. Le vocabulaire est aussi riche que la nature représentée et on ressort de cette excursion avec une curiosité et les sens aiguisés.
Pour les curieux de nature et amoureux des mots, la collection "Paysage-Voyage" vous garantit de belles découvertes à partir de 4 ans.



Banquise, désert ou forêt recèlent bien des habitant secrets, saurez-vous déjouer les stratégies de camouflage des animaux et les retrouver ?
C'est un plaisir de se plonger dans les doubles pages de ce grand album illustré par Judy Kaufmann pour découvrir des animaux peu connus des jeunes enfants. Qui eut cru qu'autant de petits animaux vivaient dans le désert, comme la gerboise, le fennec, le scinque ou la vipère à cornes ! 
Véritable invitation au voyage, ce tour du monde en forme de "cherche et trouve" met en évidence les merveilles qui se cachent partout sur la planète. A partir de 4 ans.

vendredi 12 avril 2019

De l'avantage d'être petit


 

Mimi est la plus petite en toute circonstance. Dans sa famille elle est même plus petite que le chien ! Dans la cour d'école, la salle de classe ou même la cantine, elle est toujours celle dont on ne voit que les cheveux et s'en désole... Mais quand on fait la taille de Mimi, une baignoire devient une piscine olympique, le moindre recoin de la maison une super cabane potentielle, et il y a bien des interstices dans lesquels on peut se faufiler pour obtenir des douceurs en exclusivité comme les câlins de ses parents ou les desserts de la cantinière. En fait, il existe pas mal d'avantages à être petit, surtout que l'on n'est jamais à l'abri de découvrir qu'on peut protéger un plus petit que soi.


Quel enfant n'a pas connu cette frustration immense que celle d'être le plus petit ? Les aquarelles de Qin Leng nous font nous tomber sous le charme de cet adorable minois bien contrarié par sa petite taille et sa position de cadette. Mimi personnifie tout à fait l'enfance, avec ses petits problèmes qui créent de grands émois, son goût de l'aventure et son envie de grandir vite. Les illustrations suggèrent plein de petits détails du quotidien de Mimi à l'école ou dans sa famille qui rendent son histoire touchante de réalisme. Parmi les attitudes des parents qui respirent la bienveillance, on devinera une main posée sur un ventre, quelques brassières posées dans un coin... Bientôt Mimi ne sera plus la plus petite dans la famille ! 
Cet album déborde de tendresse et séduira les petits (et un peu moins petits) à partir de 4 ans.
Minimichel est le cadet d'une famille de renards et comme son nom l'indique, il est tout petit ! Cela lui permet de se planquer où il veut et surtout dans des endroits insolites !


Pas d'inquiétude insoutenable face à la disparition de Minimichel, le "cherche-et-trouve" imaginé par Pauline de Tarragon reste sous le signe du plaisir de la partie de cache-cache déjantée, comme en témoigne la réaction pour le moins stoïque de la maman de Minimichel à l'idée que son petit puisse se trouver dans la machine à laver en route !

minimichel détail

Comme dans son premier album Le cri de Zabou (2017), on trouve une certaine jubilation communicative dans le texte : on le lit à son enfant à partir de 2 ans avec le sourire de celui qui dévale les montagnes russes de la fête foraine. Les collages rappellent cet esprit enfantin : inventer des histoires rocambolesques à partir de petits bouts de papier dont les chutes se promènent ça et là.
Un petit livre vitaminé qui donne le sourire.



Monsieur Rataton est un père de famille travailleur et humble. Malheureusement ces qualités ne sont pas reconnues à leur juste valeur par ses voisins qui ne font que railler sa petite taille. Un jour pourtant, grâce à son opiniâtreté, Monsieur Rataton va prouver que sa petite taille peut devenir une force et qu'il peut venir en aide à bien plus gros que lui.


Impossible de clôturer cette sélection thématique sans évoquer ce classique de la collection Père Castor, variation autour du célèbre adage hérité de La Fontaine "on a toujours besoin d'un plus petit que soi" puisque le courage de la petite souris va lui permettre de libérer le roi des animaux en personne et clouer le bec des fâcheux qui se moquaient de lui. Le charme désuet de cette histoire pleine de bons sentiments fait toujours son effet (même si on sourit aujourd'hui du classicisme de la famille de Monsieur et Madame Rataton).
A redécouvrir à partir de 4 ans