mercredi 6 février 2019

Querelles de voisinage

La cohabitation n'est pas toujours facile et crée bien des conflits, parfois à l'échelle internationale ! Deux livres pour trouver des solutions pour vivre ensemble dans la bonne humeur.


Lapin a fait l'acquisition d'une tranquille maison de campagne pour passer des jours paisibles... Mais ses voisins ne semblent pas partager son goût pour le calme ! Comment contenir cette bande de sauvages qui ne paye même pas de loyer ? Et si Lapin pouvaient ces problèmes de voisinage pouvaient être réglés simplement en surmontant sa timidité ?


Attention, vous allez craquer pour cet adorable petit lapin tout droit débarqué de Suède sous les crayons de la prometteuse Ulrika Kestere qui mêle un trait enfantin avec un sens très sûr du second degré. Le mignon Lapin évolue dans un paysage aux couleurs pastels... perturbé par les chamailleries des ses fauves de voisins dépourvus du moindre savoir vivre.


L'auteure-illustratrice se moque gentiment de la timidité maladive de son petit héros qui se voit obligé de sortir de sa zone de confort : alors qu'il cherche du réconfort auprès de sa maman celle-ci , manifestement peu encline à le plaindre, lui enjoint d'organiser une fête pour ses squatteurs ! L'album déroule une histoire mignonne mais pas mièvre pour un sou : Lapin a beau être tout doux et propret, c'est à lui de faire des efforts pour arrêter d'avoir peur des autres.
Vous l'aurez sûrement compris, cet album évoque bien plus que la petite histoire d'un Lapin qui cherche de la tranquillité. Il évoque le thème de la peur de l'autre et du dépassement de soi avec malice et tendresse.
A lire et relire, ne serait-ce que pour s'imprégner de tous les détails des lumineuses illustrations d'Ulrika Kestere, à partir de 5 ans.


Sam ne supporte plus la cohabitation avec son frère qui ne respecte pas du tout les règles de vie en communauté. Il fait du bruit et de la lumière avec son téléphone, l'empêche de dormir et est franchement désagréable. C'est décidé, Sam va construire un mur pour ne plus avoir à supporter ce nuisible ! Mais autour de lui les réactions sont mitigées : un mur, c'est quand même un peu extrême comme solution, non ? Pourquoi ne pas demander à quelqu'un qui s'y connaît, en matière de mur contesté ?


En quelques lettres adressées au Président des Etats-Unis, cet album étonnant parvient à traiter des enjeux et des difficultés du vivre-ensemble et du piège de l'intolérance. Dans sa correspondance, Sam évoque les expériences passées de construction de murs, les réactions d'incompréhension de la part de sa famille et ses amis mais surtout les solutions pour parvenir à une entente avec son frère. On s'en doute, il ne prendra pas le parti de la haine et de la séparation de sa chambre, mais du dialogue et du compromis. Est-ce finalement le petit garçon qui conseillerait le chef d'Etat dans la tourmente et non l'inverse ?
Cet album est un délice à lire pour les adultes comme pour les enfants à partir de 7 ans.  Les aquarelles très détaillées d'Anne Villeneuve montre un Trump assez burlesque et attachant... qui paraît bien seul, finalement. 

mardi 29 janvier 2019

Mythologie(s)

Indémodable, riche en rebondissement, peuplée de personnage complexes et de créatures effrayantes, la mythologie grecque comportent une multitude de récits et de références à même de captiver les enfants. Voici une sélection de livres pour explorer la mythologie grecque et en tirer quelques enseignements.

héros de la mythologie grecque martin jarrie

Bastons, relations incestueuses, décapitations et colères divines, voilà le quotidien des héros qui ont inspiré cette compilation de sept des récits les plus célèbres de la mythologie. Les (més)aventures d'Ulysse, Jason, Oedipe ou Thésée prennent sous la plume de Martine Laffon un tour aussi palpitant qu'ironique. Nous suivons les péripéties des héros (et elles sont nombreuses !) avec délectation : un humour subtil parcourt l'ouvrage, qui n'est pas sans rappeler la fameuse "ironie tragique", contrat tacite entre le lecteur du mythe et celui qui le rapporte. En effet, même si ces histoires nous sont connues, nous les retrouvons avec plaisir et malice. 
Les illustrations de Martin Jarrie participent avec talent à cette impression. Loin des super-héros body-buildés du XXIème siècle, ses héros sont des personnages un peu dégingandés qui ne sont pas sans rappeler les représentations antiques, en particulier les figures peintes en noir sur fond rouge sur les vases. On s'approche d'une sorte de burlesque terrible tant l'atrocité de ce que traversent les héros est représenté avec outrance. 


Prenons le meurtre de Méduse par Thésée, les postures et la grimace sont figées comme celles de pantins ou de petites figurines. Les motifs de la robe, la flaque de sang bien délimitée et les yeux exorbités de la Gorgone donnent plus une impression de farce que de violence.
Les enfants dès 5 ans peuvent ainsi se faire conter ces histoires séculaires avec plaisir et le livre peut-être apprécié longtemps après cet âge. Cet ouvrage en grand format est une très belle entrée en matière pour aborder les récits principaux de la mythologie. A lire et offrir !


mythique panthéon

Qui sont les muses ? Comment Ulysse a-t-il succombé au charme de la magicienne Circé ? Qui était la seule femme sur l'Argo ? Devenez incollable sur les épisodes majeurs de la mythologie grâce à ce documentaire qui se présente comme une petite encyclopédie illustrée de façon moderne et amusante.
On peut saluer la clarté de l'ouvrage qui parvient à couvrir le champ très large des personnages et des aventures de la mythologie sans lasser ou embrouiller le lecteur. La lecture ne se fait pas de façon linéaire, on vient piocher des informations si et là sur tel épisode ou telle créature. A chaque entrée,  on trouve un bref résumé des éléments de l'histoire sont rappelés ainsi que quelques anecdotes (par exemple sur les expressions de la langue française qui sont inspirées des mythes grecs). Les illustrations de Benoît Perroud représentent un moment marquant des épisodes et permettent de se les remémorer facilement.
Parfait pour une utilisation en classe à partir de l'élémentaire, ce documentaire trouvera aussi très bien sa place dans la bibliothèque familiale et régalera petits et grands curieux de mythologie à partir de 6 ans.

l'art raconte thésée

Même avant sa naissance, le héros Thésée a connu une multitude de péripéties qui ont marqué la culture occidentale et par conséquent les arts. Il faut dire qu'entre sa conception d'essence magique, ses débuts de jeune garçon précoce et charmeur, la multitude de batailles qu'il a pu mener jusqu'à vaincre le Minotaure et ses rapports compliqués avec les femmes... Thésée est un personnage qui fournit beaucoup de sujet à la peinture comme à la sculpture. 
Loin de se perdre dans la fresque mythologique de Thésée, le petit documentaire créé par l'équipe de Little io agit comme un fil d'Ariane au travers des œuvres et des époques. L'ouvrage est organisé autour d'un épisode de la vie chargée de Thésée qu'est sa lutte contre le Minotaure. L'accent est mis sur l'approche pédagogique, on apprécie les repères chronologiques et l'analyse des tableaux mais aussi les petites questions posées ici et là à l'enfant pour qu'il s'habitue à décoder lui-même les oeuvres, à déceler les signes, à faire des rapprochements. 
Réputé pour ses ateliers à destination des enfants, Little io parvient à résumer son approche en quelques pages : faire confiance à l’œil de l'enfant pour aborder les grandes oeuvres de l'Histoire de l'Art et surtout à sa curiosité pour se perdre avec délice dans le labyrinthe de la culture générale.
A utiliser en classe ou à emporter au musée à partir de 6 ans

l'odyssée d'homère pour réfléchir

Le retour à Ithaque d'Ulysse est l'occasion de retrouver moultes aventures célèbres de la mythologie mais également d'être confronté beaucoup de dilemmes, de manifestations d'émotions et exemples de qualités des hommes (ou de leurs défauts...). En découpant l'Odyssée en épisodes majeurs, Isabelle Wlodarczyk, soulève les questions d'éthique et de philosophie inhérents aux choix des hommes et des dieux. L'orgueil d'Ulysse est en effet à l'origine de ce long voyage fourni d'embûches et de remises en question. 
Cette présentation de l'Odyssée la rend très digeste et surtout la reconnecte avec les préoccupations quotidiennes des jeunes lecteurs qui peuvent rencontrer des difficultés dignes de Charybde ou Scylla.
Pour réfléchir à partir de 8 ans, idéal pour le collège. 

mercredi 16 janvier 2019

Et moi et moi et moi

Nul besoin de s'en cacher, mon rythme de publication sur ce blog est devenu très incertain. Les raisons sont multiples mais la principale est la prépondérance d'Instagram dans ma façon de communiquer. Il y a également, il faut l'avouer, que je me censure beaucoup lorsque je souhaite écrire. Peur de me tromper, du ridicule, de froisser, de ne servir à rien... Cela fait que j'ai des dizaines de brouillons débutés et très peu de publiés, au grand dam des éditeurs qui m'ont confié leurs ouvrages pour en faire la promotion.

S'il devait y avoir une seule résolution à prendre cette année, ça serait probablement celle-ci : libérer un petit peu ma parole sur ce blog, écrire ce que j'ai envie de partager sur le moment sans réfléchir des semaines à la façon de le présenter pour que ça soit le mieux ficelé. En ce début d'année, j'ai un peu plus envie de faire confiance à mes goûts, que ce soit en terme de littérature pour la jeunesse ou pour le reste... donc je vais vous confier quelles sont MES envies pour les mois qui viennent, tant pis si je regrette par la suite un texte plus personnel que les autres. 

Pour mon anniversaire

J'ai souvent refusé d'indiquer à mes proches ce que je souhaitais recevoir pour mes anniversaires. J'ai rarement été déçue mais j'ai souvent attendu longtemps qu'on décrypte mes signaux. Je ne partagerai pas cette liste comme le font les enfants pour Noël mais je me dis que le fait d'assumer ses désirs c'est aussi s'en approcher un peu. 

- Un manteau de chez SixSoeurs



Je ne suis pas particulièrement fashionista dans l'âme mais il y a quelque chose qui me parle dans les créations de Madeleine que je trouve adaptée au mode de vie des filles d'aujourd'hui. Il  y a du cocooning, mais aussi de la couleur et même du bling bling dans ces pièces fabriquées en France en petites séries. J'ai déjà craqué pour des blouses mais je crois que cette année sera celle du manteau "de dame" que j'irai trouver à La Manufacture Parisienne où la marque s'est installée à Paris.

- Un original de Jeanne Macaigne.


J'ai souvent considéré la décoration comme superflue mais je me soigne. Surtout, j'ai découvert il y a maintenant un an, sur le Salon de Montreuil, une jeune illustratrice dont l'imagination semble intarissable, comme peuvent en témoigner les planches de son dernier album Les coiffeurs des étoiles (non mais déjà ce titre !) publié chez MeMo en 2018. 
Et ça tombe bien ! Elle expose au Musée de Poche à partir du 23 janvier !

- Un voyage aux Etats-Unis pour voir O du Cirque du Soleil
Alors là c'est le rêve absolu, non de voir Las Vegas dont je me moque un peu mais de traverser l'océan et un continent entier pour voir cette création mythique des rois du cirque contemporain... Etant donné le coût certain, je vais peut-être me rabattre sur leur spectacle parisien Toruk, inspiré d'Avatar, qui promet d'être superbe.

Pour mon quotidien

- Un peu de spontanéité
Le fait d'avoir des enfants en ville a beau être une manne d'un point de vue culturel cela conduit à tout prévoir des mois à l'avance. Un concert sympa, une expo kid-friendly, des billets de trains abordables... Il faut être sur le qui-vive en permanence et c'est assez usant sans compter de la disparition de toute forme de spontanéité. Objectif de l'année, tenter une visite sur un coup de tête, profiter des nombreux espaces gratuits qu'offre Paris des Berges de Seine aux bibliothèques municipales et advienne que pourra ! 

- Paris en plus grand


Cette année plus de 12 000 personnes ont quitté la capitale... mais la plupart ne sont pas allées bien loin ! En effet cet exode a conduit les Parisiens... vers la Petite et la Grande Couronne ! L'occasion rêvée, à la faveur d'une visite amicale, de visiter le Grand Paris de fond en comble. Abonnée à la newsletter "Enlarge your Paris", j'ai été ravie d'apprendre qu'ils sortaient un guide en version papier.  

- Greenwashing 
Nous accomplissons au quotidien des petites tâches "écolos"qui nous demandent peu d'effort : utiliser peu de produits d'entretien ou cosmétiques et majoritairement écologiques, consommer bio et peu de viande de qualité, changer de fournisseur d'électricité pour une option favorisant le renouvelable, remplir consciencieusement le compost et acheter peu de neuf... Mais j'ai toujours le sentiment de ne pas compenser la pollution créée par nos multiples appareils électroniques, nos allers et retours en avion quelques fois dans l'année, les bains de nos enfants (bien que peu nombreux il faut l'admettre !) ou notre consommation occasionnelle de fruits exotiques. 
Heureusement pour nous, la Mairie de Paris a modifié les règles de tri des déchets ce qui nous a permis d'inverser nos poubelles (la grande poubelle est désormais dédiée au tri et la petite aux déchets ménagers classiques) mais je cherche encore des gestes pour réduire la facture que nous présentera la planète tôt ou tard.
Pour calculer le nombre de planète qu'il nous faudrait si tout le monde vivez comme vous grâce au test de Global Footprint Network

Pour le travail ?

Après plusieurs années passées à la même place il se trouve que j'ai la bougeotte, j'ai déjà créé une société depuis un moment mais je reste frileuse...
Alors se lancera ? Se lancera pas ?