vendredi 12 avril 2013

Oscar aime la mode : Quenotte été 2013

La bonne culture française déborde largement des pages des livres. J'ai déjà eu l'occasion de parler de chanson, je m'attaque aujourd'hui à deux fleurons de  notre pays, à savoir le cinéma et la mode. 

Mercredi 10 avril, la marque de vêtements pour enfants de 2 à 10 ans Quenotte organisait sa Spring Party. Certes, il pleuvait sur le 10ème arrondissement de Paris, mais les enfants ont pu se réchauffer grâce aux différents ateliers et à la boom qui leur étaient réservés.


La Spring Party a été l'occasion de révéler le court-métrage "Derrière le miroir" qui présente la collection printemps-été 2013. En accord avec l'univers de la marque, le film se déroule comme un doux rêve ponctué de jolie découverte "mode". J'espère sincèrement qu'il sera sélectionné au pointu festival du film de mode ASVOFF organisé chaque année au Centre Pompidou et qu'il démontrera qu'il y a de la vitalité créative de la mode enfantine.

EDIT du 18 août 2013 : le film est enfin en ligne !

Pour ceux qui n'auraient jamais entendu parler de Quenotte (ce qui me paraît difficile puisque la marque est louée par l'ensemble de la presse spécialisée), je me permets une petite remise à niveau. Quenotte, c'est la classe à la française, celle qu'on retrouve chez une poignée de marques exigeantes comme Clotaire et Very French Gangsters, qui étaient par ailleurs partenaires de la tombola de Spring Party. Le génotype de cette Nouvelle Vague se résume comme suit : un positionnement haut de gamme, des créations récentes (post 2010) et un certain brin de nostalgie.

L'influence du vintage se fait encore ressentir dans la nouvelle collection, mais rien n'y est vieillot pour autant. Les créatrices Agathe Philippart et Marie-Laure Lhuillier équilibrent avec brio les imprimés et les coupes pour nous rappeler que, si l'inspiration se trouve au temps des culottes courtes et des cols claudine, nous sommes bien en 2013. Par exemple, le pantalon Charlotte très sage se recouvre de feuilles de bambous, ou encore le jacquard réactualisé de la robe Cassandre nous ferait presque regretter les années 80.


La pièce incontournable de cette collection, c'est cette robe à collerette Ludivine. Encore une fois, elle peut paraître bien cérémonieuse, mais elle est totalement adaptée aux enfants puisqu'elle s'enfile comme un T-shirt et reste toute douce à porter grâce à son mélange jersey-tissu de pêche.

Si vous êtes plus conventionnels sans pour autant vouloir jouer les "premiers de la classe", jetez vous sur leurs indémodables chemises qui surprennent toujours par leurs associations de couleurs.






Qu'est-ce qu'on lit en portant ça ? 
On se procure une version signée d'Alice aux Pays des Merveilles chez Abebooks qu'on lira la tête penchée sur le côté, en laissant le vent jouer avec les pages jaunies, le tissu léger et les mèches rebelles d'un chignon négligé (on s'y croirait presque, non?)

Si vous voulez en savoir plus sur l'univers de Quenotte, je vous invite à rejoindre leur page facebook qui relaie très régulièrement leur actualité, les dates des ventes et des braderies, probablement les diffusions du court métrage à venir.
L'illustration "Derrière le miroir" est de la talentueuse Marianne Ratier qui collabore régulièrement avec la marque et à qui on demanderait bien une édition limitée d'Alice illustrée par ses soins...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire