mercredi 22 mai 2013

Sélection : J'ai Dix Ans !

N'en déplaise à Alain Souchon, avoir 10 ans de nos jours n'est plus une mince affaire de filles un peu cloches et de gars au chocolat. Non, aujourd'hui, avoir 10 ans, c'est quitter l'âge de raison et entrer de plein fouet dans l'âge bête, c'est devenir la proie de tous les codes sociaux de l'adolescence, c'est sentir que parmi tous les rêves qu'on a, il va falloir choisir. Bref, avoir 10 ans, ça fait un peu peur.
Pour Tamara, la jeune héroïne de Valérie Zenatti, l'imminence de ses 10 ans est l'occasion de faire un bilan sur sa jeune vie et sur ses objectifs. Elle se met à observer le monde qui l'entoure et se prend en plein visage les dures réalités qui le composent. Contrairement à beaucoup de livres destinés à cet âge, ce roman n'accable pas les jeunes gens avec les difficultés de la vie, comme s'ils avaient une responsabilité envers le monde. Avec ce livre, l'auteur fait plutôt un éloge de la curiosité intellectuelle, ce trésor encore intact chez les lecteurs de cet âge qu'il s'agit de préserver et entretenir. L'humour de Tamara, petite fille "indignée" par le monde, donne de bonnes pistes pour grandir en douceur.
"Selon moi, il y a trois âges extrêmement important dans la vie, 1 minute, 10 ans et 100 ans.  
Une minute parce qu'on vient tout juste de sortir du ventre de sa mère et qu'on doit forcément se souvenir comme c'était mystérieux et génial , on doit encore savoir comment on faisait pour ne pas s'ennuyer tout en ne faisant RIEN, ce qui est le rêve absolu.
Dix ans parce qu'on meurt une première fois : plus jamais, jamais, jamais on pourra écrire son âge en un seul chiffre. Plus jamais, jamais, jamais on ne pourra montrer son âge avec deux mains. Dix ans, est donc mathématiquement l'âge des "plus jamais, jamais, jamais" et potentiellement l'âge des "choses sérieuses qui commencent". 
Cent ans, parce que traverser un siècle entier, c'est comme traverser l'Océan à la nage, ou la Chine à pied : un exploit impossible pour la majorité des mortels.                           
Dans un mois et six jours, j'aurais 10 ans."
Valérie Zenatti, Adieu mes 9 ans, L'école des loisirs, Neuf, 2007.
Juliette Arnaud, Arsène, Casterman Jeunesse, 2012.
Georges, quant à lui, voit sa vie chamboulée par le cadeau d'anniversaire offert par ses parents : une paire de jumelles qui vont permettre à ce jeune garçon impopulaire de découvrir la vie en dehors des grilles étriquées du collège. De l'autre côté des jumelles, dans la cour de l'immeuble, il y a une nouvelle voisine de 20 ans, qui écoute du bon rock (une playlist est d'ailleurs conseillée en début de volume), emploie une large collection de jurons et enchaîne les conquêtes. Juliette Arnaud livre ici un premier roman qui traite avec tendresse de la naïveté des jeunes garçons. Le ton du narrateur est frais, mais le livre écrit par celle qui s'est faite connaître par le grand public grâce à la pièce Arrête de pleurer Pénélope est loin d'être mièvre. L'auteur démontre subtilement que l'adolescence est plus que le carcan normalisé qu'on perçoit quand on la vit : Georges est certes le binoclard de sixième, mais il découvre la valeur des relations qui font la vraie vie avec la voisine d'en face, mais aussi avec de jolis personnages secondaires comme sa grand-mère, le libraire du coin, ses parents...

Qu'il est doux en grandissant de conserver comme un trésor les souvenirs de sa petite enfance. Avoir dix ans, ce n'est pas forcément faire le deuil des douces histoires rassurantes, c'est aussi l'occasion d'en découvrir les coulisses. Le roman de Daniel Pennac sur la rencontre d'Ernest et Célestine démontre qu'il y a un certain intérêt à grandir. Il introduit une dimension supplémentaire dans l'amitié tenue qui lie l'Ours et la Souris depuis 1982, date de leur naissance sous la plume de Gabrielle Vincent. Les deux amis doivent lutter contre les préjugés de leurs milieux respectifs et cela se fait non sans une certaine violence, atténuée dans les opus destinés aux plus jeunes. De plus, la plume malicieuse de Pennac permet au Lecteur de prendre toute sa place dans l'histoire : il est considéré comme un véritable acteur de l'histoire, avec qui l'Auteur, mais aussi Ernest et Célestine dialogue au travers des pages.
"Le Lecteur : Excusez-moi d'intervenir, cher Auteur, mais ça va durer encore longtemps ? Non, je vous pose la question parce que moi, les descriptions, je n'aime pas beaucoup ça... 
Ernest : Tu n'as qu'à sauter le chapitre ! 
Célestine : Ernest, ne soit pas désagréable avec le lecteur, tu veux ?
Ernest : Ecoute, il n'est jamais content, tout à l'heure on voulait qu'il saute un chapitre il a refusé, et maintenant qu'on lui fait un joli chapitre de description il veut le sauter. "
Daniel Pennac, Le roman d'Ernest et Célestine, Casterman, 2012. 

Elaine L. Konisgsburg, Fugue au Metropolitan, Hachette, Le Livre de Poche, 1988  ou en anglais From the Mixed-up Files of Mrs Basil E. Frankweiler, Atheneum,1967.
Pour clôturer cette sélection, j'ai retrouvé le livre que j'avais choisi de résumer dans le cadre d'une rédaction de français quand j'avais dix ans. A cette époque, j'étais particulièrement difficile et l'histoire correspondait tout à fait à mes sentiments de l'époque qui mêlaient rébellion et envie d'aventure. Claudia Kincaid, jeune fille de 12 ans, décide de fuguer avec son petit frère Jamie de 3 ans son cadet. Attention, Claudia est loin d'être une pauvre héroïne à la Dickens qui fuit les durs traitements que lui feraient subir d'horribles parents ! La jeune New-Yorkaise... s'ennuie. Elle décide donc de s'installer avec Jamie au Metropolitan Museum et se passionne pour le mystère qui entoure une statue dont l'origine est inconnue. Le livre, que j'ai relu pour rédiger les lignes que vous êtes en train de lire, est une véritable invitation à découvrir les mystères de la culture et des musées. Le Met ne s'y est pas trompé en proposant un parcours dans le musée à partir des tribulations de Claudia et Jamie

Si vous ajoutez à cette liste deux trois héros adolescents de séries littéraires mondialement connus, je pense qu'il y a de quoi tenir jusqu'aux 11 ans de vos jeunes lecteurs. 

Cette sélection est dédiée à B., nouvellement âgé de 10 ans, qui, j'espère, ne se lasse pas de recevoir des bouquins depuis son sixième anniversaire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire