vendredi 26 juillet 2013

Un été au Québec #1 S'équiper pour partir en famille

Montréal est une destination prisée des Français. On y croise des groupes en voyage organisé, des expatriés, des couples d'amoureux... et aussi des familles. En effet, ce bastion francophone en Amérique du Nord est tout à fait approprié pour accueillir les premiers pas des jeunes globe-trotteurs et leurs parents. J'ai décidé de consacrer plusieurs articles thématiques à cette destination, en espérant vous communiquer l'envie de découvrir la Belle Province en famille. Je débute avec quelques conseils pratiques. Le Canada est un pays occidental et donne accès au même confort que notre vieille France. Certaines précautions doivent néanmoins être prises avant votre départ.

photo Lapresse.ca
Du point de vue des dépenses de santé, pensez à contacter votre assurance avant de partir : les frais médicaux au Canada sont sans commune mesure avec ce que nous connaissons en France et vous pouvez revenir de vos vacances avec une facture de plusieurs milliers de dollars pour une hospitalisation. Votre assureur vous communiquera le numéro à composer pour bénéficier de soins pris en charge par son réseau.

Une protection naturelle contre les moustique utilisable dès le plus jeune âge
Dans la trousse à pharmacie, emportez un répulsif anti-moustiques et une moustiquaire pour les mois d'été. La proximité du fleuve Saint-Laurent associée aux températures voisinant les 40 degrés pendant les mois d'été crée un climat tropical propice aux piqûres et embêtements par différentes bestioles. Nous avons également emporté de la pommade anti-démangeaisons et de quoi désinfecter les piqûres pour le confort de bébé. Pour le reste de la trousse, rappelez-vous les bons conseils prodigués par l'équipe de Safety Card. Un petit mot supplémentaire sur les vaccins : une vague de paranoïa touche le Québec depuis la fin des années 1990 suite à certaines publications frauduleuses associant le vaccin contre les Rubéole-Oreillons-Rougeole et l'autisme. Le taux de vaccination n'est donc pas optimal et d'autres enfants peuvent être porteurs. Si votre enfant est en âge de recevoir sa première injection, n'hésitez pas à la faire réaliser au moins 15 jours avant votre départ.

Petits pots Heinz, garantis sans ketchup
Pour les plus petits bébés nourris au lait maternisé, veillez à emporter la quantité suffisante depuis la France pour la durée de votre voyage. Les douaniers Canadiens ont la réputation d'être très exigeants, notamment en ce qui concerne les produits alimentaires en provenance d'Europe, attendez-vous à ce qu'on vous pose des questions sur ce chargement et n'oubliez pas de le déclarer dans le questionnaire qu'on vous donnera à remplir dans l'avion. Il existe bien évidemment des laits infantiles aux Québec, mais on y retrouve aucune des marques habituelles. D'une façon générale, l'offre de produits d'alimentation pour bébé est assez limitée. Vous la trouverez essentiellement dans les pharmacies, ainsi que les couches et autres produits de soins. Les prix ne sont pas très élevés, mais vous risquez d'être déroutés devant certaines recettes, ou par le fait que les petits pots se trouvent au rayon "nourriture pour animaux domestiques" dans bien des supermarchés. Il est bon de savoir que même si de nombreuses préparations sont bios, la composition intègre souvent du sucre ou des épaississants comme du tapioca et de la farine de riz. Les recettes salées contiennent aussi souvent des lentilles ou des haricots blancs, dont la consommation est déconseillée au en France avant un an.

On est quand même bien dans la Bee au bord du Vieux-Port

Du point de vue de la puériculture, une poussette est indispensable en été. Par 40 degrés, en dépit des nombreuses qualités de l'ErgoBaby mieux vaut laisser bébé dans son "carrosse" pour reprendre le mot des Québécois pour désigner les poussettes. Nous avons fait le choix d'emporter notre Bugaboo Bee + bien aimée, très maniable en ville et offrant un confort optimal pour les siestes. Nous avons particulièrement profité de la possibilité de mettre l'assise face à la route : zoo, concerts, visites... bébé a pu profiter de toutes ces nouvelles découvertes, mais pouvait aussi repasser face à nous pour se reposer. Malgré ses qualités indéniables dans un milieu citadin, je dois avouer que la Bee n'est pas la poussette idéale pour Montréal et le Québec. La voirie y est de très mauvaise qualité, sans compter que certains quartiers du centre sont pavés. Nous avons manqué de peu de renverser la poussette en tombant dans des ornières en plein milieu des trottoirs ! On ne s'y trompe d'ailleurs pas en regardant les poussettes des Québécois : essentiellement des trois roues, voire directement des chariots initialement prévus pour être montés en remorque d'un vélo. Si vous êtes fans comme moi de Bugaboo et que vous êtes des globe-trotteurs affirmés, c'est l'occasion rêvée pour investir dans la nouvelle Buffalo, qui semble être la poussette idéale pour le Canada, en été comme en hiver.

Vous êtes maintenant parés pour le Québec, restez connectés pour découvrir mes conseils pour passer de bons moments au Canada en famille en suivant le blog sur Facebook, Twitter ou Hellocoton.

3 commentaires:

  1. "les petits pots se trouvent au rayon "nourriture pour animaux domestiques"" dans bien des supermarchés ??? C'est ORIGINAL
    Hate de lire la suite et surtout la partie découverte de la ville
    AnnaMoon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et encore, je n'ai pas pris de photos : dans une supérette il y avait 5 petits pots qui se battaient en duel, pour un bon mètre et demi de croquettes pour chiens !

      Supprimer
  2. Les canadiens font donc eux-mêmes leur purées pour bébé ? Conclusion logique nan ?

    RépondreSupprimer