mercredi 28 août 2013

Un été au Québec #7 A la découverte des Inuits

Le Québec, bien avant d'être occupé par les francophones et les britanniques, l'était par des peuplades qu'on appela au XXème siècle "natives" des Amériques. Comme les tribus indiennes, les Inuits furent longtemps les oubliés de la conquête du Canada. Leur art et culture fût redécouvert par les Blancs tout au long du siècle dernier et fut diffusé partout dans le monde. Peuplées d'un bestiaire attendrissant, les créations inuits sont appréciées des plus jeunes, voici quelques supports pour leur faire découvrir en famille.

Les contes et récits légendaires

La tradition orale des inuits a été largement inspirée par leur proximité quotidienne avec la Nature. La rudesse de la toundra et la vie de nomade imposent aux peuples inuits une grande humilité vis-à-vis de la force des animaux ainsi qu'une bonne connaissance de leurs habitudes. Ce peuple de chasseurs-cueilleurs qui ne cultivait pas la terre mais la respectait a perpétué un corpus de contes et légendes qui mettent en scène les différents animaux qui peuplent leur quotidien.

La course du renard, Géraldine Albieu, Autrement Jeunesse, 2004
La course du renard est un joli album sans texte qui peut être une bonne introduction au mode de vie inuit pour les enfants les plus jeunes. L'histoire peut être comprise très intuitivement : un renard vient à rôder près d'un campement et agace les chiens de traîneau qui se mettent à le poursuivre à travers la banquise avec tout leur attelage... mais aussi un petit Inuit qui s'y était assoupi ! Les illustrations de Géraldine Albieu fort expressives laissent tout le loisir aux enfants de décrire ce qu'ils perçoivent des réactions des différents protagonistes, mises en évidence par l'immensité blanche du paysage.

La fillette inuit, René Turc et Elsa Huet, Grandir, 2002
Conte initiatique assez simple mais très mystérieux, La fillette inuit est un album qui laisse une trace indélébile. Les linogravures époustouflantes d'Elsa Huet mettent en valeur l'histoire d'une petite fille qui en jouant à cache-cache reste prisonnière des glaces et est secourue par les membres de sa tribu. Très appréciable pour les lecteurs débutants grâce à la simplicité de son texte, cet album laisse entrevoir les dangers de la banquise ainsi que les coutumes de la vie en communauté.

Contes inuit, Emmanuelle Stimamiglio, Sylvie Teveny et Laura Guéry (ill.), Circonflexe, 2012
Il existe un grand nombre d'anthologie de contes traditionnels pour tous les âges. Cet album a pour avantage de couvrir une grande partie de l'univers et de l'imaginaire inuit : contes sur la nuit et le jour, les animaux, les fonds marins... Emmanuelle Stimamiglio et Sylvie Teveny ont collecté 14 histoires d'une grande tendresse à découvrir à partir de 6 ans.

L'art traditionnel et contemporain des inuits


Le Retour du Soleil, de Kenojuak Ashevak, gravure exposée au Centre Culturel Canadien
La sculpture des figurines est une tradition millénariste chez les inuit qui représentaient en général la faune qui les entouraient. Avec les premières rencontres avec les autres peuples comme les Vikings, ou les braconniers venus de l'Occident, leur art a évolué pour prendre une valeur commerciale. Il a progressivement été découvert par les Blancs habitant au Québec qui ont tout au long du XXème siècle organisé des échanges entre des coopératives d'artistes inuit et des collectionneurs dans le monde entier. Aujourd'hui, on peut admirer des œuvres traditionnelles comme des créations contemporaines au cœur-même de Paris : dans la collection permanente "Amériques" du Musée du Quai Branly, dans la galerie spécialisée Art Inuit Paris dans le Marais et, jusqu'au 6 septembre, à Centre Culturel Canadien qui dédie une rétrospective à l'artiste contemporaine Kenojuak Ashevak. Certains ouvrages peuvent guider vos enfants dans la découverte de cet art.

Askelaad et l'ours blanc aux yeux bleus, Anne Archambault et Xavier Besse, Réunion des Musées Nationaux, 2007
L'histoire d'Askelaad est un récit initiatique qui conduit le jeune garçon à découvrir en même temps que nous les rites chamaniques des inuits et la vie de chasseur. Le récit plutôt classique a été créé pour mettre en valeur la collection du Musée du Quai Branly. Le jeune lecteur est invité à reconnaître les objets et les œuvres qui serviront l'initiation d'Askelaad. Ce procédé peu commun permet d'aller un peu plus loin qu'une simple visite de musée sans lendemain avec des bons lecteurs à partir de 8 ans.

L'art inuit, Marine Degli et Olivier Morel, éditions Courtes et Longues, 2010
Très complet sur l'art traditionnel inuit et ses différents supports, l'ouvrage de Marine Degli et Olivier Morel est un bon point de départ pour découvrir les représentations inuits. Très pédagogues, les auteurs proposent des activités à réaliser en famille, des textes originaux pour aller plus loin ainsi que de très jolies reproductions d’œuvres. Néanmoins, on peu regretter que la période contemporaine soit quelque peu délaissée.

N'oubliez pas : l'exposition Kenojuak Ashevak est libre d'entrée jusqu'au 6 septembre, au Centre Culturel Canadien, 5, rue Constantine, Paris 7e.

Bonne fin d'été à tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire