mardi 1 octobre 2013

Même Pas Peur ! Des loups...

Le mois d'octobre est aussi celui qui se conclut sur les grands frissons d'Halloween. Je dédie donc, la thématique du mois à la peur ! Comment la vaincre ? Comment en jouer et en savoir plus ? J'espère vous apporter quelques éclairages utiles sur ce qui empêche nos enfants de dormir. 

Débutons avec une des peurs traditionnelles de l'enfance : celle du loup. Qui a peur du grand méchant loup ? En fait, à peu près tout le monde dans notre civilisation. Depuis les fables de la Fontaine, aux les Trois Petits Cochons en passant par les comptines et les expressions de la langue française ("une faim de loup!")... les loups catalysent les colères et les peurs ancestrales de notre peuple d'"éleveurs de brebis". Pas étonnant, dans ce contexte, que nos enfants aient une dent contre cette bête sauvage ! Cette peur serait même bénéfique pour qu'ils se construisent.

Justifiée ou non, cette peur est souvent questionnée par les ouvrages récents de littérature jeunesse. Bien loin de garder son statut bestial et indomptable, le loup apparaît comme lâche, peureux ou carrément végétarien ! Voici une sélection de livres jeunesse qui jouent avec la peur du loup.

Loup, Olivier Douzou, Rouergue
Cet album, parfait pour des petits réactifs en âge d'aller en maternelle est un jeu sur la peur, la surprise et la répétition. Le loup, pour aller manger, met une partie de son corps. Apparaissent ses yeux impressionnants, ses oreilles aux aguets, ses dents aiguisées... Il se rapproche de plus en plus de son objectif et ouvre grand la bouche pour dévorer... une carotte ! Faites participer l'enfant en le laissant repérer les répétitions, mais aussi en lui demandant pourquoi, selon lui, l'histoire est étonnante. Et oui, dès le plus jeune âge, il aura intégré le danger représenté par la mâchoire saillante de l'animal.

Moi le loup et les chocos, Delphine Perret, Thierry Magnier
Le duo formé entre le petit garçon et le loup pleutre qu'il recueille est une très belle réussite tant par le dessin que l'écriture. Les deux héros de Delphine Perret se retrouvent d'ailleurs pour d'autres aventures. Un petit garçon un poil blasé, proche d'une Mafalda au masculin, trouve un loup en pleine crise d'identité. Peureux, chétif, il n'a aucune idée de la façon de s'y prendre pour assumer cette lourde tâche que lui impose la société. Il va ainsi subir un coaching de la part de son jeune acolyte. Un livre drôle à proposer aux lecteurs débutants



Dans le loup, Claude Ponti, L'école des loisirs
Un petit livre (seulement 6 pages) qui résume l'histoire du Petit Chaperon Rouge à la sauce Claude Ponti. Plein d'humour il joue sur la maquette étriquée, de la forme du loup et de son ventre bombé : on y voit en coupe une grand-mère et sa petite fille à l'étroit en attendant leur libération par le chasseur, puis les pierres qui les remplaceront. Version express de l'histoire, mais un objet rigolo qui apporte un peu d'humour dans cette sanglante histoire.

MarlaguetteMarie Colmont, Gerda Muller , Père Castor
Classique parmi les classiques, Marlaguette a marqué des générations de jeunes lecteurs touchés par cette belle histoire d'amitié entre une petite fille et un loup. Celui-ci, par amour pour elle, se laisse dépérir en lui promettant de ne plus manger d'animaux. Contraint de reprendre sa chasse devant le risque de mourir de faim, le loup redevient-il méchant pour autant ? Un livre intéressant, quasiment indélébile, qui occasionne de longues discussions entre l'enfant et ses parents. Parfait à partir de 4 ans. 


Pour être incollable sur les loups, visitez l'exposition de La Maison des Contes et des Histoires jusqu'au 1er décembre,  Loups, du plus gentil au plus méchant. En plus d'une rétrospective très riche sur le sujet, la Maison propose des ateliers, des séances de lectures dès le plus jeune âge et des goûters contés ! Retrouvez le programme complet des animations pour les enfants de 6 mois à 12 ans sur leur site ou leur page facebook. La Maison des Contes et des Histoires, 7, rue Pecquay, Paris 4. 

Bonne lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire