samedi 30 août 2014

Qu'est-ce qu'on mange à deux ans ? Voyage au pays de l'opposition.

Un jour avec, un jour sans. Telle pourrait être la maxime qui résume le mieux le rapport à la nourriture des enfants de deux ans. Parce que manger ne se résume pas seulement à s'alimenter, il est aussi question de prendre du plaisir, de jouer et, pendant qu'on y est, d'embêter un peu ses parents en pleine période d'opposition. Comme la cuisine est centrale dans la culture que nous transmettons à nos enfants, voici quelques astuces pour passer cette période de troubles sans encombre.

Astuce 1 : on ne lésine pas sur le goût

L'alimentation de l'enfant de moins de trois ans doit être l'objet d'attentions particulières : on limite le gras et le sel mais sans pour autant rester dans le fade. A deux ans, sauf intolérances éventuelles, le système digestif est suffisamment mûr pour autoriser des recettes moins ternes que celles des premiers temps de la diversification. Cuisinez de bons légumes de saison, introduisez des épices et faites-vous plaisir !

Astuce 2 : on laisse jouer... un peu

La vaisselle en silicone Oogaa permet d'introduire un peu de jeu à l'heure du repas
Pour s'affirmer, l'enfant n'hésite pas à jouer avec ce qu'il trouve dans son assiette, en particulier s'il sent que ça met ses parents hors d'eux. Pour canaliser les tensions, accompagnez votre enfant dans l'apprentissage du repas en prenant compte son besoin de jouer. Présentations ludiques, cuillères "jouets", ou petites comptines égaieront le repas. Gare cependant au chantage ou à la confusion des genres. Le repas est un moment à part dans la journée, nul besoin d'y emmener ses jouets ou de marchander voire de menacer. Si l'enfant ne mange pas et ne fait que jouer avec la nourriture, mieux vaut stopper net en lui proposant de sortir de table définitivement.

Astuce 3 : on mange ensemble

L'heure du repas est un moment de convivialité. Il paraît anodin de le rappeler, mais il faut avouer qu'il est parfois difficile de le maintenir. S'il est compliqué de faire manger toute la famille au même moment, essayez de conserver des petits rendez-vous hebdomadaires : le petit-déjeuner du dimanche ou le goûter du soir... il suffit de partager un instant à table et surtout les mêmes mets ! Cela force à prendre son temps au moins une fois dans la semaine, et également à manger tous moins gras, moins salé et moins sucré. 

Astuce 4 : on passe la main en soirée



Les repas préparés du soir de Hipp Biologoque sont d'une aide précieuse pour les soirées difficiles : équilibrés et goûteux, ils sont très largement distribués dans les grandes surfaces. 

Qu'est-ce qu'il peut être rageant de passer du temps à cuisiner de bons petits plats pour se voir tout envoyer au visage. Le repas cristallise l'opposition entre un jeune enfant et ses parents parce qu'il reflète bien les attentes des derniers. Accordez-vous des soirées un peu plus zen en profitant des produits tout préparés de qualité. Proportions calculées méticuleusement, produits diversifiés et issus de l'agriculture biologique... il y a de quoi bien nourrir sans y passer trop de temps et d'énergie.

Retrouvez tous les articles de la thématique Terrible Two jusqu'à la fin du mois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire