dimanche 21 septembre 2014

Masser bébé pour mieux le rencontrer

"Tu devrais pas lui mettre tout un tas de trucs sur la peau", "un bébé ça veut juste dormir et manger", "ils ne se souviennent de rien de toutes façons", "ça ne remplacera pas une visite chez le docteur"... Les préjugés concernant le massage bébé sont nombreux. Grâce aux ateliers animés par Virginie Clavier, apprenez à profiter de ce moment privilégié avec votre enfant. 

Pourquoi masser bébé ? 

On a tendance à penser qu'un tout petit enfant préfère être laissé "tranquille" plutôt que d'être papouillé. Or le massage bébé, tel qu'il est pratiqué par Virginie, membre de l'Association Française de Massage pour Bébé, lui est bénéfique sous bien des aspects. 

- Dès les premiers mois, masser bébé contribue à renforcer le lien qui nous unit à lui. Apprendre une série de gestes qui ne relèvent pas du simple soin "médical" aide réellement à prendre contact avec son enfant. Il ne s'agit pas uniquement de lui passer de la crème après le bain mais de contribuer à ce qu'il se détende avec des gestes simples mais doux qui sont expliqués avec beaucoup de clarté par la formatrice. 

- Même si le massage prodigué par le parent n'est pas thérapeutique, il peut constituer un véritable atout dans des situations difficiles. Dans les services de néonatalité, alors que les petits semblent éloignés de leurs parents par un matériel médical omniprésent, le massage est un bon intermédiaire pour apprendre à se connaître. Au quotidien, les jeunes parents apprécieront s'approprier des gestes bien utiles pour calmer leur enfant lors de coliques ou d'angoisses nocturnes.

- Tout comme le fait de lui chanter des chansons ou de lui proposer des jouets d'éveil, masser bébé permet de le stimuler et lui faire découvrir ses sens. Le toucher, accompagné de petites comptines ou de paroles rassurantes, va conduire bébé à prendre conscience de son schéma corporel, mais également à identifier les moments de la journée, si vous faites du massage un rituel, par exemple avant le bain du soir. 

Quand masser bébé ? 

- L'atelier proposé s'adresse aux bébés entre 1 mois et demi et 10 mois. Même lors des séances collectives, le rythme s'adapte aux besoins des bébés qui ont parfois besoin de marquer des pauses pour manger ou de changer de position. L'ambiance est vraiment détendue et permet, au contact d'autres parents et de la formatrice, de prendre un peu de recul sur son enfant et ses besoins. L'atelier dure 1h30 mais se fait comme "hors du temps", il offre un moment à part pendant lequel le parent est uniquement à l'écoute de son enfant. 

- A la maison, nul besoin de s'imposer de masser son enfant à heure fixe. Si les bébés aiment les rituels, ils apprécient surtout qu'on prenne le temps de s'occuper d'eux sans que des soucis viennent interférer dans l'échange. Massez votre enfant entre 5 et 25 minutes, quand vous êtes disponibles et surtout disposés. L'enfant se détend, mais vous aussi, grâce à cette parenthèse offerte dans des journées parfois chargées.

- Bébé massé deviendra enfant massé ! Ce petit rituel peut très bien se poursuivre une fois votre enfant un peu plus âgé. Fatigue, excitation, stress... en grandissant l'enfant va adopter un rythme de vie de plus en plus intensif que le massage peut aider à gérer au quotidien. Pas de limite dans le temps pour tirer bénéfice de cette initiation au massage !


Les ateliers collectifs proposés par Virginie ont lieu le jeudi de à partir de 10h30 dans le salon de thé familial Une Mère, Une Fille, 43 boulevard Garibaldi dans le 15ème à Paris. Tarifs, renseignements et réservations sur le site ou au 09 54 04 04 80. 
Des cours particuliers ou des séances en banlieue parisienne sont proposées régulièrement, retrouvez toutes les informations sur le site de Virginie Clavier Ces Doux Moments.

Un grand merci à Virginie pour ce moment "à part"

2 commentaires:

  1. JAMAIS je ne trouverai de temps pour des massages meme si l'idée est super tentante !
    Tu le fais tous les jours ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce super article ! J'étais ravie de t'accueillir !

    RépondreSupprimer