vendredi 14 novembre 2014

Avant j'avais des principes... et je les ai gardés !

L'expression est bien connue des jeunes parents : "avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants". Pas toujours facile de garder le cap dans le tourbillon quotidien qu'est la vie avec de jeunes enfants. Pour ce qui est de l'alimentation, les choses sont particulièrement corsées : à l'occasion de la diversification alimentaire, bébé a l'occasion d'affirmer ses goûts... et son caractère ! Voici quelques astuces pour accompagner l'enfant dans la découverte des aliments... sans perdre ni ses principes, ni sa patience.

Contre le gâchis... on adapte les menus de la famille pour bébé.

Pendant la période de diversification alimentaire, de 6 à 18 mois environ, les quantités de nourriture ingérées par bébé vont beaucoup varier allant de quelques cuillères à un bol entier en fonction du goût ou de l'humeur. Pour éviter le gâchis, préparez le repas de bébé en fonction des ingrédients prévus pour celui de la famille. En plus de favoriser la saisonnalité des produits, cette habitude sera bénéfique pour bébé comme pour vous. De son point de vue, le repas sera associé à un élément culturel à part entière, un moment de partage et de convivialité. Pour le reste de la famille, cela vous amènera à réfléchir sur les travers de notre cuisine : on ajoute trop de sel ou de matière grasse, on mange beaucoup de viande ou de produits transformés... et si nous apportions le même soin à notre assiette qu'à celle de bébé ?

Pour réfléchir au contenu de l'assiette familiale, le livre de la Maman Chef Laura Annaert Tout se mange avant 6 ans analyse les habitudes alimentaires comme de véritables marqueurs culturels que nous transmettons à nos enfants et nous donne de vrais conseils pour une cuisine quotidienne savoureuse et équilibrée.

Contre la néophobie... on varie les plaisirs au plus tôt.

Le goût du très jeune enfant devient routinier très rapidement. Un peu avant un an, ses goûts s'affirment et il devient plus réfractaire au changement, voire, pour certains cas pathologiques, franchement hostile à la nouveauté. Pour déjouer cette néophobie, il convient de respecter le temps de la découverte des aliments (un par un, en limitant l'introduction de nouveaux goûts à un par semaine), mais aussi de ne pas chômer dans le rythme de la découverte. Ne vous fiez pas nécessairement à vos goûts personnels : tout comme bébé ne se formalisera pas de l'absence de sel, il sera friand de goûts que nous pensons à tort repoussant pour le jeune enfant comme le chou ou le navet.


Pour vous guider dans la diversification, le livre issu du blog Cubes et Petits Pois vous sera d'un grand secours. Pas moins de 365 recettes pour bébé simples à réaliser sont référencées pour épauler les parents d'enfants de 4 mois à 3 ans, des premières découvertes des légumes à l'introduction des épices et des petits plaisirs sucrés.

Contre les caprices... on ne surinvestit pas trop le moment du repas.

Quelle étape pleine de symbole que l'introduction des aliments solides dans la vie de bébé ! Tout à coup, il quitte le statut précaire de nourrisson pour devenir un petit humain qui bientôt partagera le repas familial. Quelle pression pour la première cuillère de purée de carottes ! Alors on choisit ses légumes avec amour, on les pèle, les cuit à la vapeur et on les moud... présentant notre oeuvre dans la plus belle écuelle du service familial, on se lance ! Et ça coince : bébé recrache tout, mâchouille la cuillère mais se contrefout de la finesse du mets proposé. Cette première cuillère refusée ne risque pas d'être la dernière, alors relâchons un peu la pression sur nos pauvres épaules de parents et commettons l'irréparable : ouvrons un petit pot et économisons-nous pas mal de déconvenues !


Pour garder vos bons principes de donner le meilleur à votre enfant, laissez-vous aider par la marque française Babybio et ses petits pots spécifiques à la découverte des premiers légumes. Sans additifs mais avec beaucoup de goût, ils prendront le relai des meilleurs parents aux fourneaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire