mardi 17 mars 2015

Les 5 commandements de la #badmother

Quand on devient maman, on découvre un nouveau sentiment : la culpabilité. Voici 5 conseils pour l'apprivoiser et assumer un peu son penchant "mauvaise mère".

1 - Un petit pot tu décapsuleras.


Non, nous ne sommes pas obligées de préparer une purée de nos blanches mains chaque jour ! Grâce à Comme des Papas, il est désormais possible de faire découvrir le bon goût des légumes de saison fraîchement cuisinés... sans perdre du temps aux fourneaux. Vous commandez les petits pots sur internet et ils sont livrés en point relai ! Le résultat est bluffant : les recettes sont originales et le goût exquis.

Si vous voulez testez à votre tour ces petits pots, Comme des Papas vous offre 15% de remise sur vos commandes pendant un mois avec le code LIVRESDOSCAR. 

2 - De saines lectures tu te délecteras.

Candice Kornberg Anzel, Avant j'avais une vie, maintenant j'ai des enfants, Librio, 2014
Il est toujours divertissant de constater que d'autres rencontrent les mêmes soucis que nous. Laissez la pile de linge à plier et les sceaux de legos à ranger, servez-vous un verre de vin et dévorez le dernier livre de Candice Kornberg-Anzel alias Mam-Gyver. Le ton et léger et un peu grinçant, ça se lit à la vitesse d'un cycle de lavage à 90 degrés, bref, le cadeau de naissance idéal pour éviter le baby-blues et le burn-out maternel.

3- Ton corps tu chouchouteras.


"9 mois pour le faire, 9 mois pour le défaire". Une grossesse, ça laisse des traces, et dans la folie de l'arrivée de bébé, on oublie souvent de se chouchouter. Prenez du temps pour vous en profitant de la halte garderie du spa Nohèm chez Happy Families. Le temps d'un massage, vous oublierez les rendez-vous chez le pédiatre à prendre, la chasse aux poux à mener, les devoirs à superviser... respirez, on prend soin de vous !

4 - Qu'il y a pire que toi tu te rappelleras.


5 - Un blog tu ouvriras.

Il y a quelques années, Emma Defaud, Johana Sabroux et Nadia Daam libéraient les mauvaises mères qui sommeillent en chacune de nous. Depuis, les #badmothers ont investi la blogosphère. Elles rigolent des affres de la maternité, de la propension naturelle des enfants à dévaster leur salon, Parmi les billets les plus hilarants, retrouvez ceux de Maman Floutch, et de Marie de Mamans Testent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire