vendredi 10 avril 2015

Babycook vs Nutribaby

Ils sont les produits incontournables de toute liste de naissance qui se respecte : les cuiseur-vapeurs ont envahi le marché de la puériculture et les cuisines des jeunes parents. Test croisé des deux produits phares de la fabrication de petit pot : le Babycook de Beaba et le Nutribaby de Babymoov.

Match 1 : les fonctionnalités. 


Ne vous laissez pas abuser ! Les deux marques se vantent de leur potentiel : "4 en 1" ou même "5 en 1" : cuisson, mixage, mais aussi décongélation, réchauffage et en prime stérilisation pour le Nutribaby. On le comprend vite, ces fonctions ne sont que la déclinaison de la cuisson-vapeur.
La véritable différence tient à la capacité du panier. Le Nutribaby se positionne bien devant avec ses deux paniers de 1500 ml superposables. On peut les utiliser comme une grande cuve ou comme deux compartiment séparés (et préparer deux mets différents sans souci).
Du point de vue de la qualité de la cuisson, les deux se valent dans la rapidité, mais, encore une fois, le réglage du Nutribaby est plus précis en terme de durée. On regrette cependant qu'il ne puisse pas cuire au-delà de 30 minutes (hé oui... c'est long de cuire des betteraves !!).

Babycook 0 - 1 Nutribaby

Match 2 : facilité d'utilisation et entretien


L'essor des cuiseur-vapeurs est lié à leur facilité prétendue d'utilisation par rapport à du matériel courant. Plus petits, ils seraient plus facile à entretenir et à prendre en main. 
Beaba a complètement compris cette problématique avec son Babycook. Le bol et le panier passent au lave-vaisselle intégralement, on peut éventuellement rajouter un panier spécifique pour la cuisson du riz ou autre féculent. A la rigueur, l'ensemble se lave très rapidement en un coup d'éponge. 
Chez Babymoov, on paye cher la grande capacité avec un encombrement maximum. La station vapeur est composée d'une multitude de petites pièces qui certes passent au lave-vaisselle mais il est vite rempli si on ajoute aussi le bol du mixeur. En plus, la partie la plus sale de l'appareil autour de la résistance de chauffage ne passe pas en machine et s'encrasse très rapidement. Dans les placards, c'est pareil, le Nutribaby prend ses aises ! Ce produit est finalement plus proche d'un ustensile classique comme un gros cuiseur familial. 

Babycook 1 - 1 Nutribaby  

Match 3 : style 


Qui a dit que la maison devait se transformer en crèche à l'arrivée de bébé ? La société de consommation nous aura au moins permis de nous fournir un large choix de styles et de designs. 
Babymoov a du mal à sortir de l'univers "tout bébé". Son Nutribaby est certes très pratique pour cuisiner de grandes quantités, mais il prend beaucoup de place dans la cuisine, sans être très joli. Les nouvelles couleurs taupe sont un peu plus discrètes mais le plastique luisant n'est pas très joli. Prévoyez donc un bel espace dans vos placards pour le ranger. 
Depuis la première version de son Babycook en 1989, Beaba a eu l'occasion de faire évoluer le design de son produit pour coller au plus près aux tendances. La dernière version de 2011 est toujours adaptée aux cuisines modernes avec ses coloris poudrés et ses belles matières mates. 

Babycook 2 - 1 Nutribaby

En conclusion : 
J'ai été attirée par le Nutribaby pour sa grande capacité, mais j'ai été déçue par son manque de praticité. Chaque utilisation équivaut à un tour de lave-vaisselle et il est excessivement envahissant. Le must ? Le Babycook duo... mais à un prix très élevé.
Plus d'informations sur les sites de Babymoov et Beaba, des recettes et conseils d'utilisation sur les blogs de Babymoov et Beaba

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire