mardi 28 juillet 2015

1000 jours pour un corps en bonne santé

Dans les livres pour enfants, les films, ou les roman-photos, on a l'impression qu'une grossesse arrive comme par magie. "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants". Nulle mention de l'arrêt de la pilule, de la prise de tête parce que la future maman vient seulement de signer son CDD, des galères dans les calculs de la date d'ovulation, des regards inquiets du papa  pendant l'échographie morphologique du cinquième mois, des montagnes de comprimés vitaminés ingurgités en 9 mois de grossesse... 



En 2015, nous ne croyons plus qu'une gentille fée, une cigogne, un chou, sont à l'origine des bébés. Réveillés de notre doux rêve, nous savons que nous sommes les seuls responsables de la venue au monde de nos enfants et que nous avons 1000 jours pour fabriquer, puis soigner leur petit corps en construction. 

1er jour : "Chérie, si on faisait un bébé"

Acide folique, prise de sang prénatale, arrêt du tabac et des excès... Vouloir être parent, c'est déjà un boulot à plein temps ! Avant de concevoir et pour mettre les meilleures chances de leurs côtés, les futurs parents peuvent être reçus par leur médecin généraliste qui pourra prescrire à la maman des compléments alimentaires, lui indiquer un régime alimentaire approprié et aussi faire un point sur la vaccination des deux parents ! 

130e jour : "La chair de ma chair"

L'alimentation de la future maman détermine la santé de l'enfant, mais aussi ses goûts futurs ! On ne lésine pas sur les petits poissons gras comme la sardine et le maquereau, très bons pour les yeux et le cerveau, sans être saturés en métaux lourds comme leurs prédateurs le thon et le saumon. Alimentation équilibrée, exercice physique et repos : la femme enceinte doit maintenant ménager son corps et celui de son enfant. 

270e jour : "Bienvenue, être de chair et de sang" 

C'est maintenant sur un petit être à part entière qu'il faut veiller ! A partir du jour de sa naissance, le nourrisson va faire l'objet de beaucoup d'attention : on va veiller à ce qu'il se nourrisse bien, qu'il suive une croissance régulière, qu'il ne se trouve pas au contact de produits toxiques comme le Bisphenol, le plomb et le tabac... Attention à ne pas relâcher les efforts des premiers temps ! Pendant ses trois premières années, l'enfant doit être l'objet de soins spécifiques !

400e jour : "L'appétit vient en mangeant"

C'est parti pour la grande aventure de la diversification alimentaire ! A partir de 4 à 6 mois, il est temps pour le petit d'homme de se nourrir d'autre chose que de lait. N'hésitez pas à varier les goûts mais aussi les textures : à partir de 7 à 9 mois, la curiosité et la tolérance à la nouveauté vont nettement s'éroder chez le bébé. 

650e jour : "Dis-moi ce que tu manges, je te dirais ce que tu seras" 

L'enfant grandit et ne ressemble plus au bébé vulnérable des premiers mois. Attention à ne pas oublier qu'il mérite une alimentation qui lui est propre. Il est certes tentant de lui faire manger les même choses que ses aînés ou que ses parents. Or, pour son développement, l'enfant doit conserver une alimentation dite "infantile" : peu salée, peu protéinée, et toujours équilibrée. Un des grands changements opérés par les parents est l'abandon du lait infantile pour un lait de vache classique ou, pire en terme d'apport vitaminé, du lait végétal. 

1001e jour : "Tout se joue avant... 100 ans !"

Le concept des 1000 jours est loin d'être un nouvel adage culpabilisant pour les parents. Il s'agit avant tout d'une initiative de l'association Le Grand Forum des Tout-Petits pour que ces 1000 premiers jours de vie soient l'objet d'une attention particulière de la part des parents, mais aussi des professionnels de santé et des pouvoirs public. Il n'est jamais trop tôt, ni trop tard pour commencer à manger équilibré et garantir un meilleur capital santé à nos enfants. 

Pour en savoir plus : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire