dimanche 13 mars 2016

Des histoires de chats

Tantôt câlin, tantôt coquin, le chat est un animal qui fascine les plus grands artistes et attire les plus petits. Voici quelques livres pour s'amuser des contradictions de ce compagnon difficile à domestiquer. 

Fanny Robin et Lionel Larchevêque, Je voulais un chat, Alice Jeunesse dans la collection "Histoires comme ça", 2015.

Quand on a un chat chez soi, c'est comme si une multitude d'animaux s'invitaient dans notre salon. En effet, un chat peut avoir la discrétion d'un éléphant, l'énergie d'un paresseux et l'humilité d'un paon. Malgré tous les désagréments causés par la présence d'une véritable ménagerie dans le foyer, n'est-il pas agréable de se laisser envahir par ce colocataire inclassable ? 
La vie de chat est évoquée par l'intermédiaire de son propriétaire, un jeune homme qui, manifestement, est sur le point d'entrer dans l'âge adulte et de connaître une relation amoureuse, mais qui est sans cesse importuné par son chat, ce compagnon jaloux aux attitudes bizarres, si ce n'est complètement hostiles. Chaque double-page est comme un refrain : "je voulais un chat, mais j'ai eu..." et un des animaux dont le chat partage le caractère est évoqué. Au fil des pages, on se prend d'amitié pour le propriétaire du chat qui doit subir ses caprices et ses bêtises tout en nourrissant pour son animal de compagnie une véritable tendresse... au point de finir par avoir non pas un chat, mais aussi une chatte et leurs chatons. 
Les petits s'amuseront des comparaison entre le chat et d'autres animaux sauvages et les plus grands des clins d'oeil à l'histoire personnel du narrateur, illustrateur célibataire en coloc avec son chat, découvrant la vie de couple. 

Ed Vere (traduit de l'anglais par Emmanuelle Pingault), Max le terrible, Milan, 2014.

Max est un chaton mignon, mais il préfère être considéré comme un chat terrible, spécialiste de la chasse à la souris. Mais pour s'illustrer dans cette terrible activité, encore faut-il qu'il sache à quoi ça ressemble, une souris. 
L'ironie est de mise dans cet album qui a été notre véritable coup de coeur de la sélection "maternelle" du Prix des Incorruptibles. Le petit chaton noir aux grands yeux qui feraient fondre n'importe quel lecteur rencontre tour à tour des animaux pour leur demander s'ils sont la souris qu'il est censé chasser. Les rencontres se succèdent jusqu'à ce qu'il rencontre effectivement une souris qui lui indique qu'elle est un monstre. 
La réaction des enfants à ce mensonge est délicieuse et le quiproquo qui s'en suit permet une chute qui vous épinglera un sourire durable. Ce petit chat réunit tous les éléments pour devenir un héros préféré des enfants à partir de 3 ans : il a un sale caractère et piétine le mignon noeud rose qu'on lui accroche autour du coup, il veut faire ses preuves à tout prix, est suffisamment naïf pour qu'on ne le prenne pas trop au sérieux, et, surtout, il fait preuve d'une sacrée mauvaise foi. 

Pascal Parisot et Charles Berberian, Chat Chat Chat, Didier Jeunesse, 2015 (extraits sur le site de l'éditeur).

Prenez l'ironie nonchalante de l'auteur-compositeur-interprète Pascal Parisot et les nombreux défauts de nos compères à poils, rajoutez des airs entraînants de Cha cha cha ou de jazz et vous voilà en présence d'un des plus drôles hommages au félin domestique qu'on ait pu entendre ! Le livre-cd illustré par Charles Berberian est un plaisir pour les grandes et les petites oreilles : les textes font parfois penser à du Philippe Katerine, frôlant avec l'absurde et jouant des répétitions et la musique est digne des meilleurs café-concerts. 
D'ailleurs, Pascal Parisot sera présent dimanche 20 mars à 14h et 17h au Café de la Danse, réservez-vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire