vendredi 22 juillet 2016

Lectures de plage

L'été s'est enfin installé et même les Parisiens peuvent depuis mercredi se prélasser sur le sable chaud... Avec un bon bouquin ! 


Deux enfants. Deux papas. Deux châteaux de sable. 
Il n'en faut pas plus pour faire une histoire réussie. Les enfants jouent de la façon la plus naturelle qui soit quand les adultes s'en mêlent et transforment une occupation innocente en véritable compétition. Tout absorbés par leur rivalité, les deux pères construisent des châteaux de plus en plus sophistiqués et ne se rendent même pas compte que leurs enfants se sont liés d'amitié... Et que la mer finira quoi qu'il en soit par tout emporter ! 
Cet album sans texte rejoint les saynètes éloquentes d'un Sempé. On voit comme la bêtise humaine peut se loger dans des réflexes du quotidien qui nous font tomber dans le ridicule. Le ton reste très tendre, sans jugement envers ces deux papas qui ne font finalement que s'affronter en créant des châteaux de sable ! 
Un album qui donne le sourire... Et l'envie de passer du temps à la plage. 


C'est l'heure des vacances pour les petites filles modèles Camille et Madeleine et leurs fidèles amies Marguerite et Sophie. Au programme, chasse aux papillons et parties de pêches, légères disputes et vraies réconciliations, petites et grosses frayeurs... Un apprentissage de la vie en accéléré, en somme ! 
Comme il est doux de retrouver l'enfance rêvée et nostalgique contée par la Comtesse de Ségur. Les enfants évoluent dans une relative liberté au contact d'une nature qui leur offre beaucoup de joie et de plaisir, mais aussi des occasions de se mettre en danger ou de faire de vraies bêtises. Ces situations de trouble trouvent immanquablement une résolution heureuse teintée d'une morale bienveillante. 
Les œuvres de la Comtesse ont été rééditées cette année aux éditions Gallimard au format poche illustré par Pénélope Bagieu qui croque avec brio la mignonne espièglerie des petits et apporte de la légèreté à ce texte devenu un classique de la littérature enfantine. 
Comme le reste de l'œuvre de la Comtesse de Ségur, cette lecture s'apprécie vraiment avec un certain esprit critique qui permet de mettre à distance des préceptes moraux un peu désuets et manichéens. 
À lire aux jeunes lecteurs à partir de 7 ans ou à conseiller à ceux qui savent prendre un peu de recul à partir de 9 ans.


Les congés se profilent enfin pour ma commissaire du XIIIe arrondissement Karine Raczynski. Elle commence à peine à se détendre sur le pont de sa péniche qu'un cadavre se cogne littéralement à la coque de son embarcation ! Passée la déception de voir ses projets pour l'été s'envoler, la policière chevronnée s'investit pleinement dans ce qui à tout l'air d'être une sale histoire : la victime, encore adolescente, a les chaussures remplies de sable et un mystérieux bracelet porte-bonheur au poignet. Aucun doute que l'enquête va se porter sur le centre névralgique des soirées estivales parisiennes : le site de Paris Plages sur les bords de Seine.
Cette septième enquête de la commissaire Raczynski prend ses quartiers d'été au coeur de la capitale. Si l'intrigue débute sous le soleil de Paris Plages, elle va vite plonger dans les tréfonds les plus sombres de la ville. Derrière la mort de l'adolescente, c'est un sordide trafic de jeunes femmes qui se trame, méfaits dans lesquels des personnalités haut placées sont impliquées. 
Le polar s'adresse à des lecteurs suffisamment aguerris et âgés pour comprendre le contexte assez sombre. On se prend d'affection pour la commissaire au sale caractère et ses jeunes lieutenants. Le clin d'œil aux plages parisiennes est assez accessoire mais on se prend tout de même au jeu (et il faut avouer que ça fait une très belle couverture !)
Une lecture agréable pour les jeunes fans de thriller à partir de 15 ans.

Pour aller plus loin : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire