dimanche 22 janvier 2017

Clowns, forains, acrobates... bienvenue dans le monde du spectacle !

Les couleurs bigarrées du cirque et des fêtes foraines sont une source d'inspiration sans fin. Voici quelques livres jeunesse qui nous font entrer dans le monde du spectacle et de l'illusion, qu'on ait 4, 14 ans ou bien plus ! 
David McKee traduit de l'anglais par Valérie Dayre, Monsieur Benn, La Joie de Lire, 2010

Monsieur Benn entend quelques rires d'enfants monter de la rue et l'envie de provoquer la joie autour de lui le prend au corps. Rien de plus facile : il suffit de se rendre au magasin de costumes, d'enfiler la parfaite panoplie de l'amuseur public et l'aventure commence ! Monsieur Benn rejoint le cirque et participe activement à son installation. Parce que la vie de cirque, ce n'est pas simplement faire un numéro, c'est aussi voyager en dépit des obstacles, monter et démonter le chapiteau et surtout, agir comme une troupe, et pas chacun de son côté.


David McKee l'illustre papa de l'éléphant Elmer, s'empare de l'univers du cirque pour tisser un large patchwork remplis de détails minutieux croqués dans une ligne naïve. Cette impression est renforcée par un usage de la perspective très proche des dessins d'enfants : les nombreux éléments sont quasiment tous sur le même plan, on se balade dans l'image comme Monsieur Benn dans son monde imaginaire. 


Hannah a parfois l'impression d'être tombée dans sa famille par hasard : ses parents sont obsédés par la sécurité et les règles alors qu'elle ne pense qu'à escalader, fureter, imaginer... Alors qu'elle se croit proche d'une mort terrible des suites de l'ennui que lui procure son quotidien, elle est témoin de l'arrivée du plus grand bazar jamais vu dans sa petite ville. Une grande ribambelle bruyante fait son entrée fracassante, menée par un garçon perché sur un chameau. Clowns, acrobates, magiciens... tous attirent les regards et aussi les soupçons ! Une chose est certaine, la vie d'Hannah ne sera plus jamais la même.
Attention, crise de rigolade en perspective ! William Sutcliffe a un don pour l'humour absurde, il s'adresse au lecteur avec nonchalance, multipliant les notes de bas de pages explicitant l'origine d'une blague ou d'une anecdote. Un grand chapeau au traducteur qui a adapté nombre de jeux de mots et de jeux sur les sonorités sans perdre une once d'humour ! Les illustrations de David Tazzyman ne sont pas en reste : comme de petits croquis qu'un lecteur aurait ajouté à la main au cours de sa lecture.
L'histoire se poursuit à rythme échevelée : Hannah se lie avec le jeune garçon au chameau, Billy, et découvre que la vie dans le cirque dirigé par l'impitoyable Armitage Shank est moins amusante qu'il n'y paraît, ce Monsieur Loyal d'un genre particulier ayant une vision très personnelle de l'honnêteté. Suspense, rebondissements, blagues parfois potaches... Le livre file à toute vitesse ponctué par des éclats de rire et on en redemande !

William Sutcliffe, traduit de l'anglais par Jean-François Ménard et illustré par David Tazzyman, Le cirque des voleurs se déchaîne, Gallimard Jeunesse, 2016.

La bonne nouvelle, c'est que le deuxième tome des aventures d'Hannah et Billy sont également disponibles en librairie. A l'occasion de cette suite, les deux enfants apprendront qu'ils sont en réalité plus proches qu'ils ne le pensaient, mais surtout feront la rencontre d'artistes de cirque tous plus frappa-dingues les uns que les autres. 
On reste dans le registre de la farce et du second degré, mais on s'attache aux personnages principaux à la recherche de leurs origines et on quitte leur univers haut en couleurs avec regrets. 
Une lecture jubilatoire à partir de 10 ans


A la disparition de sa mère, Luna est chargée de reprendre le rôle phare de voyante de la fête foraine. Epuisée par le rythme de travail effréné imposé par les forains, les brimades incessantes de son frère et la blessure du deuil, l'adolescente décide de mettre fin à ses jours. Son bref séjour à l'hôpital la met en relation avec l'esprit d'un jeune homme qui a perdu la vie à l'instant même où la sienne était sauvée. Celle qui jusqu'à présent jouait à la voyante en se grimant et se maquillant en un archétype de la gitane à la peau et aux cheveux sombres découvre qu'elle a le don de communiquer avec l'au-delà. Cette révélation, aussi perturbante qu'elle soit, va lui permettre de quitter l'espace exigu de sa caravane pour découvrir l'ampleur du monde de la voyance, et, peut-être, trouver un peu de bonheur dans son existence difficile.
Cette fois on aborde le monde de la fête foraine par son côté sombre : celui des familles toutes puissantes, imposant leur mode de vie de génération en génération, sans aucune possibilité d'avoir un autre avenir que celui de rompre avec ses proches. L'univers dans lequel évolue Luna est très violent, mais la rencontre avec la magie nous laisse envisager une issue heureuse aux épreuves terribles qu'elle doit surmonter. Malgré quelques maladresses, Aurélie Benattar nous fait apprécier cette jeune femme fragile à peine sortie de l'enfance et pourtant déjà éprouvée durement par le monde brutal des forains. Ce polar sur fond de voyance offre une lecture parfois difficilement soutenable mais prenante, à conseiller à partir de 15 ans.

Pour aller plus loin : 
Découvrez la fine fleur des compagnies les plus créatives et innovantes du monde du cirque. On est loin des numéros traditionnels avec clowns augustes et tigre féroces, mais les sensations ne sont pas en reste. Découvrez les 25 numéros en compétition portés par des artistes du monde entier : le fascinant danseur DanyZOo (sur l'affiche), les facéties des quatre athlètes burlesques du Cirque la Compagnie ou le numéro de jonglage "inversé et perturbé de Rémi Lasvenes
38è Festival Mondial du Cirque de Demain, du 26 au 29 janvier au Cirque Phénix (Paris 12). Renseignements et billetterie en ligne. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire