jeudi 2 mars 2017

Cours de dessin

Dessiner, ça s'apprend ! Et quel riche vecteur pour développer et partager son imagination ! Quelques cahiers d'activités parfaits pour développer son coup de crayon dès le plus jeune âge.


Avant de se lancer dans des réalisations d'ampleur, le tout est d'acquérir le bon geste. Ce carnet réutilisable permet aux enfants à partir de 3 ans d'exercer la tenue de leur crayon avec des activités ludiques et valorisantes. 


Nuls lettres ou chiffres à tracer : on complète des visages de monstres souriants et on définit les trajectoires de fusées colorées, on sort de labyrinthes tarabiscotés... les illustrations respirent la bonne humeur et il est impossible de rater son coup puisque tout est effaçable !
Un cahier très pratique, à prix très abordable compte tenu du nombre de pages et du format et  surtout réutilisable avec son feutre effaçable joint. 


Les contes traditionnels populaires sont les témoins de l'enfance depuis la nuit des temps et de par toutes les contrées. Ils sont une des premières portes d'entrées dans la langue, mais surtout dans l'univers culturel et symbolique qu'elle recèle. Grâce au conte, le jeune enfant fixe des émotions, mais aussi développe sa façon de considérer un monde structuré (la famille, le bien et le mal, les causes et les effets...). Quelle meilleur support d'expression artistique peut on imaginer ? 
Ce livre destiné aux parents (mais qui peut également être une source d'inspiration pour toute personne en charge de l'éveil culturel et artistique de jeunes enfants à partir de 3 ans) recense 10 ateliers organisés autour d'un conte reproduit dans une version succinte. A chaque conte est associé une technique de dessin ou un sujet : on nous propose d'apprendre à dessiner les châteaux grâce à Raiponce, un oiseau avec L'Oiseau de feu, ce qui brille avec le conte africain Les enfants du Soleil et de la Lune... Chaque atelier est découpé en différentes séquences très simples à appliquer, sans beaucoup de matériel ni même de temps. Même les adultes qui ne sont pas très doués (pensent-ils !) en dessin pourront conseiller aisément leurs enfants. 
Quelques conseils en introduction permettent d'aborder cette activité avec sérénité et (osons le mot) bienveillance. Quand, dans un contexte scolaire, les enfants peuvent voir le dessin comme un élément de compétition entre ceux qui dessinent "bien" et les autres, il s'agit ici de rendre sa confiance à l'enfant dans sa capacité à exprimer son ressenti et son imagination. Apprendre à dessiner princes, rois et princesses le conduit progressivement à mettre en scène leurs relations, montrer leur mécontentement ou leur joie. Dans cette perspective, de petites astuces sont confiées à l'adulte pour qu'il ne braque pas son enfant avec des remarques sur sa production, parfois peu figurative ou qui pourrait paraître bâclée. 
Un livre très bien conçu pour les personnes qui ont envie de partager un moment de création avec leurs enfants sans forcément passer le pas de peur de ne pas avoir les rudiments pédagogiques nécessaires. 


Ce qui est particulièrement appréciable avec le dessin, c'est que c'est une discipline qui ne requiert pas forcément de matériel très coûteux et qui peut être réalisée dans n'importe quel contexte : en voyage, en réunion, au téléphone, sur le coin d'un cahier de cours... Ce livret de 80 pages est un hommage aux gribouilleurs en tout genre qui noircissent des bouts de papiers avec leur stylo bille et leur donne des explications pour dessiner de plus en plus et de mieux en mieux. 
Animaux, fruits, visages, paysages, typographies... il y a un peu de tout et surtout de bonnes idées dans ce livre efficace qui mériterait parfois un peu plus d'explications "pas à pas". Quoiqu'il en soit, les adeptes des "bullet journals" trouveront de bonnes idées pour égayer les pages de leurs carnets avec des motifs floraux, des chevrons et des flèches de toutes les formes et couleurs. 
Les enfants les plus jeunes découvriront qu'il n'est pas si difficile de dessiner un super héros ou une princesse, mais surtout de donner des attributs sympas à ses bonhommes : des expressions, des accessoires, des vêtements... 
Très bien pour ceux qui sont déjà intéressés par le dessin à partir de 7 ans jusqu'à l'adolescence.

Pour aller plus loin : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire