mercredi 29 novembre 2017

Le Petit Bain au Théâtre Dunois

Observez votre enfant dans son bain : en quelques minutes de jeu avec la mousse il devient capitaine de vaisseau, explorateur de fond marin, dompteur de bulles sauvage... Le Petit Bain est une ode à cet imaginaire enfantin. 


La mise en scène de Johanny Bert consiste à faire danser un unique danseur sur un fil étroit tendu entre les rêves des enfants et la nostalgie de leurs parents. Les petits sont aimantés à la scène dès les premières secondes : un immense cube de mousse trône au milieu de l'espace, promesse de mille et un jeux et aventures. Les parents replongent dans le bain de leurs souvenirs, abandonne toute rationalité et tombent en admiration devant ce danseur qui réalise ce qu'il ont appris à considérer comme impossible : il fait la sieste dans les cumulus, jongle avec les cumulonimbus, sculpte les stratus. 


Muet mais très expressif, le danseur Samuel Watts représente parfaitement ce trait d'union entre l'enfant et l'adulte. Son air mutin et ses petits regards complices vers le public tranchent avec sa tenue sérieuse, son grand manteau sombre lui imprimant la silhouette mystérieux d'un magicien. Ce danseur est lui aussi sur un fil : son plaisir à danser avec les bulles est évident, et rapidement le public, quelque soit son âge, éprouve une certaine envie par rapport à sa position privilégiée. 


Conseillé à partir de 3 ans, Le Petit Bain est une mise en scène assez courte (30 minutes en apesanteur sur de la mousse), mais qui propose une expérience intéressante pour le spectateur en devenir : il assiste à un spectacle qu'il adorerait faire, il regarde un adulte jouer avec de la mousse à profusion, activité pour laquelle n'importe quel enfant se damnerait ! 

A partir d'un point de départ aussi simple qu'un bain moussant, cette mise en scène propose une véritable expérience poétique à mi-chemin entre l'imagination débridée des enfants et les souvenirs émus des adultes qui les accompagnent. 

Le Petit BainCie du Théâtre de Romette
A voir jusqu'au 3 décembre 
au Théâtre Dunois, 108, rue du Chevaleret.
entre 8 et 12 euros.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire