mardi 2 octobre 2018

C'est la rentrée... pour eux aussi !

Cette année comme les autres vous n'y échapperez pas : les poux font leur rentrée en même temps que nos têtes blondes. Contre cette invasion, une seule solution : prendre les choses avec philosophie et humour.



Quel est ce monstre sanguinaire qui crie à qui veut l'entendre son goût terrifiant pour le sang ? Il vit en bande dans les endroits les plus sombres et s'avère bien difficile à attraper !
Vous devinerez facilement qui est le "grand méchant" qui sème la terreur sur son passage. Les illustrations de Loïc Méhée nous laissent deviner une terrible créature, jouant sur les ressorts des angoisses enfantines... avec ses yeux menaçants, ses dents acérées et son cri strident, on pourrait être certains de rencontrer un loup. Le pou est tout aussi vilain, il est laid et ne fait que se vanter de faire peur à tout le monde, vraiment détestable, en somme !
Un album réjouissant à lire (on doit crier une dizaine de fois Awooouuuuh) aux têtes blondes avec ou sans pou à partir de 3 ans.




Il est là, il rôde autour de la cour de récréation dont il est la terreur... Le grand méchant loup ? Mais non ! Le grand méchant pou !
L'album se joue des réactions disproportionnées en rapport avec la taille du pou. On joue sur les effets d'échelle et de cadrage, un peu comme dans le célèbre Attend que je t'attrape de Tony Ross  (Gallimard, 1984) dans lequel un monstre rêve d'envahir la planète Terre... mais se révèle n'être pas plus gros qu'une souris. Cette fois-ci, l'ennemi est ridicule par la quand il y a une alerte dans l'école c'est le branle-bas de combat partout dans les maisons et chacun y va de sa technique. Les illustrations d'Océane Meklemberg décrivent avec un style quasi burlesque la terreur de la maîtresse, l'agacement des parents et bien entendu l'envie d'en finir des enfants qui n'en peuvent plus de se faire asperger de produits divers et variés.
Cette histoire rigolote et pleine d'énergie permet de relativiser la "catastrophe" redoutée par les parents et les enseignants. A partir de 3 ans.



La maman de Colette est de très très mauvaise humeur. A chaque fois c'est la même rengaine quand elle a des poux : il faut la shampouiner, passer sa chevelure au peigne et même la menacer de tout couper !
Sandra Le Guen inverse les rôles avec malice : c'est la maman qui est victime des petites bêtes et qui se plaint des traitements que lui inflige sa petite fille. Les illustrations de Csil sont tout simplement adorables et elles nous rendraient presque les poux sympathiques. Tracés au stylo dans les longs cheveux de la maman, on croirait des petits dessins d'enfants pas vraiment méchants. Mais il ne faut pas s'y tromper, les mesures employées sont radicales.
Une petite histoire tendre qui rappelle que les poux, c'est aussi la galère pour les enfants ! A partir de 3 ans.

Pour les éternels combattants...
Nous vous ferons pas l'affront de vous présenter un produit MIRACLE contre ces petites bêtes pernicieuses qui semblent de plus en plus résistantes aux produits vendus sur le marché. Cependant, il faut noter que la gamme de produits Zéro Poux a été développée pour respecter la peau des enfants et leur santé. 
Le baume ne contient aucun insecticide et sa texture onctueuse contribue à nourrir le cheveux et faciliter le passage du peigne qui vous débarrassera des lentes et des poux. Point positif et non des moindres si vous êtes un habitué de ce type de produit : il se rince très facilement, en particulier à l'aide du shampoing de la même gamme qui a un effet démêlant. Pour amadouer les enfants (et les parents !) qui en ont vraiment assez des traitements, son parfum de bonbon prodigue un peu de réconfort en ces temps de lutte acharnée contre les minuscules envahisseurs.
A partir de 10.90 euros en vente en ligne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire