vendredi 12 avril 2019

De l'avantage d'être petit


 

Mimi est la plus petite en toute circonstance. Dans sa famille elle est même plus petite que le chien ! Dans la cour d'école, la salle de classe ou même la cantine, elle est toujours celle dont on ne voit que les cheveux et s'en désole... Mais quand on fait la taille de Mimi, une baignoire devient une piscine olympique, le moindre recoin de la maison une super cabane potentielle, et il y a bien des interstices dans lesquels on peut se faufiler pour obtenir des douceurs en exclusivité comme les câlins de ses parents ou les desserts de la cantinière. En fait, il existe pas mal d'avantages à être petit, surtout que l'on n'est jamais à l'abri de découvrir qu'on peut protéger un plus petit que soi.


Quel enfant n'a pas connu cette frustration immense que celle d'être le plus petit ? Les aquarelles de Qin Leng nous font nous tomber sous le charme de cet adorable minois bien contrarié par sa petite taille et sa position de cadette. Mimi personnifie tout à fait l'enfance, avec ses petits problèmes qui créent de grands émois, son goût de l'aventure et son envie de grandir vite. Les illustrations suggèrent plein de petits détails du quotidien de Mimi à l'école ou dans sa famille qui rendent son histoire touchante de réalisme. Parmi les attitudes des parents qui respirent la bienveillance, on devinera une main posée sur un ventre, quelques brassières posées dans un coin... Bientôt Mimi ne sera plus la plus petite dans la famille ! 
Cet album déborde de tendresse et séduira les petits (et un peu moins petits) à partir de 4 ans.
Minimichel est le cadet d'une famille de renards et comme son nom l'indique, il est tout petit ! Cela lui permet de se planquer où il veut et surtout dans des endroits insolites !


Pas d'inquiétude insoutenable face à la disparition de Minimichel, le "cherche-et-trouve" imaginé par Pauline de Tarragon reste sous le signe du plaisir de la partie de cache-cache déjantée, comme en témoigne la réaction pour le moins stoïque de la maman de Minimichel à l'idée que son petit puisse se trouver dans la machine à laver en route !

minimichel détail

Comme dans son premier album Le cri de Zabou (2017), on trouve une certaine jubilation communicative dans le texte : on le lit à son enfant à partir de 2 ans avec le sourire de celui qui dévale les montagnes russes de la fête foraine. Les collages rappellent cet esprit enfantin : inventer des histoires rocambolesques à partir de petits bouts de papier dont les chutes se promènent ça et là.
Un petit livre vitaminé qui donne le sourire.



Monsieur Rataton est un père de famille travailleur et humble. Malheureusement ces qualités ne sont pas reconnues à leur juste valeur par ses voisins qui ne font que railler sa petite taille. Un jour pourtant, grâce à son opiniâtreté, Monsieur Rataton va prouver que sa petite taille peut devenir une force et qu'il peut venir en aide à bien plus gros que lui.


Impossible de clôturer cette sélection thématique sans évoquer ce classique de la collection Père Castor, variation autour du célèbre adage hérité de La Fontaine "on a toujours besoin d'un plus petit que soi" puisque le courage de la petite souris va lui permettre de libérer le roi des animaux en personne et clouer le bec des fâcheux qui se moquaient de lui. Le charme désuet de cette histoire pleine de bons sentiments fait toujours son effet (même si on sourit aujourd'hui du classicisme de la famille de Monsieur et Madame Rataton).
A redécouvrir à partir de 4 ans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire