jeudi 23 mai 2019

Place au rangement !

C'est le printemps, l'occasion de faire du vide dans les chambres d'enfants et faire de la place à deux nouveaux livres consacrés à un thème peu traité par la littérature jeunesse : le rangement ! 


Chapeau bien centré, cravate au carré, cheveux plaqués, chemise repassé... Monsieur Maniac est impeccable en toutes circonstances. Ce qu'il préfère plus que tout au monde : ranger, astiquer, nettoyer, et il excelle dans cette occupation qui est aussi son métier au sein de l'usine de dérangeants Tumicrob. Mais un jour, tout bascule dans le quotidien ordonné de Monsieur Maniac. Face à sa nouvelle collègue Emilie Saudulit, habillée comme l'as de pique et qui donne l'impression de s'en tenir au minimum syndical de l'hygiène, la rigueur de Monsieur Maniac se fissure tout à coup. A quoi bon avoir un intérieur bien rangé si c'est pour y demeurer désespérément seul ?


La bienveillance traverse cet album composé par Adèle Tariel et Jérôme Peyrat. Si les personnes ordonnées ne sont pas toujours comprises par les enfants (bon, en tout cas ceux de ma connaissance...), ils se prennent tout de même d'amitié pour ce personnage qui, loin d'apparaître comme un maniaque acariâtre a surtout l'air très solitaire et peureux. Peur de se salir, certes, besoin de tout contrôler, soit... Ce qui touche surtout chez cet homme est sa peur d'aller vers l'Autre, en particulier quand il prend les traits de la pétillante Emilie. 
Une histoire en douceur pour accompagner les plus timides à dépasser la peur de l'inconnu. A partir de 4 ans. 

Audrey Poussier, Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement, l'école des loisirs, 2019. 

Colette et Mo occupent la même chambre et partagent des centaines de jouets de toutes tailles, formes et fonctions. Ce que ces deux compagnons adorent par-dessus tout : jouer. Ce qu'ils abhorrent par-dessus tout : ranger. Ils ont sept jours, pas un de moins, pas un de plus, pour mettre de l'ordre dans leur chambre selon une méthode bien rodée... à l'efficacité discutée.
On l'aura compris, le nouvel album d'Audrey Poussier ne va pas du tout nous donner de technique révolutionnaire digne de Marie Kondo pour venir à bout du désordre sans fond des chambre d'enfants. Il y a même une certaine jouissance dans l'accumulation des jouets dans les pages de cet album qui n'est pas sans nous rappeler l'atmosphère des chambres encombrées illustrées par un certain Claude Ponti. 
Fidèle à ce qu'on connaît de son travail d'illustratrice, Audrey Poussier compose ses pages avec beaucoup de minutie et joue sur les pleins et les vides et dessine aux frontières entre le vraisemblable et de l'exagération. Singeant la voix si familière du parent excédé, un "petit bonhomme du rangement" exhorte régulièrement les enfants à ranger et les menace de "tout faire passer par la fenêtre"... Dont acte ! Les enfants vident intégralement leur chambre par la fenêtre et se retrouvent à buller au soleil, maintenant débarrassés de leur tâche. 


Loin de faire l'apologie du minimalisme, cet album enseigne à partir de 3 ans l'importance du plaisir. Si la contrainte de ranger sa chambre est bien présente à leur esprit, elle est surtout prétexte à démontrer l'immense liberté qu'ils prennent vis-à-vis d'elle et le plaisir même pas coupable qu'ils prennent à procrastiner tout au long de la semaine. D'ailleurs, le dimanche, la voix du petit bonhomme du rangement se tait, les enfants regardent un dessin animé en sirotant une boisson avec des pailles vertigineuses qui à elles seules résument ce que l'inutile et le superflu peuvent avoir d'agréable. 

Bon rangement à tous ! 

2 commentaires:

  1. Des livres pour ma fille qui ne tient pas de moi niveau rangement... :D

    RépondreSupprimer
  2. Je ne savais même pas qu’il existait des livres sur ce thème! Merci pour la découverte

    RépondreSupprimer